Adolescence, et "double identité". Quand l’engagement radical violent devient une réponse à un questionnement identitaire

retour au sommaire du n°86 "Radicalisme violent. Comprendre, prévenir au-delà de l’urgence"


Auteur(s) :

Serge GARCET

Professeur, chargé de cours Service de Criminologie Département de criminologie Université de Liège (Ulg)


Résumé :

L’engagement radical violent est caractérisé par la jeunesse de ses participants. Il apparaît comme une réponse individuelle à un questionnement identitaire dans lequel des processus cognitifs caractéristiques de l’adolescence sont associés aux représentations qu’engendre la problématique de la « double identité » chez les jeunes issus de l’immigration. L’article tente de décrire ce processus du point de vue psychologique tout en relevant le rôle déterminant tenu par les cognitions et les émotions sur l’adoption d’une posture victimaire derrière l’engagement radical.


Mots-clés :

Radicalisation, processus identitaire, posture victimaire, adolescence

Quelle « désinstitutionnalisation » ? Pour une approche politique des institutions

Article issu du n°71 "Institution, alternatives : faut-il choisir ? Auteur(s) : DELRUELLE Edouard Professeur de philosophie politique à l’Université de Liège - Directeur adjoint du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme Résumé : Pour s’engager dans une réelle (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal