Faire du domicile un "nid" sécurisé le CAD accompagne les parents dans le soin aux jeunes enfants

retour au sommaire du n°83 "Intervenir dans le "chez soi""


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

Maria MAGNETICO, assistante sociale et responsable de service, Christelle COUNE, puéricultrice, Cécile HOUBRECHTS, infirmière sociale, Centre d’Aide à Domicile, service provincial, Liège


Premières lignes :

Le Centre d’Aide à Domicile, appelé plus généralement le "CAD", a été créé par la Province de Liège, en 1991, soit bien avant que ne se déploient les services d’aide à domicile et d’assistance à la vie journalière. Son objectif n’est d’ailleurs pas de cet ordre, quand bien même il s’inscrit dans le quotidien, les gestes de la vie de tous les jours, l’intervention dans le "chez soi" des personnes. Autrement dit, le CAD ne fait pas de l’aide à domicile au sens où on l’entend aujourd’hui, mais bien du soutien et de l’accompagnement à la parentalité par le biais d’une immersion dans la famille.

C’est sa première particularité, la seconde est que le CAD s’adresse exclusivement aux parents de jeunes enfants, âgés de 0 à 3 ans et qu’il emploie essentiellement des puéricultrices, soit des spécialistes des soins à la petite enfance.

Pour nous parler du CAD et de la manière dont il utilise le cadre du "domicile", l’Observatoire a rencontré Christelle Coune, une des sept puéricultrices, Cécile Houbrechts, l’infirmière sociale qui complète l’équipe1 et Maria Magnetico, la responsable de service, qui est assistante sociale de formation.


Mots-clés :

Centre d’Aide à Domicile, soutien, parentalité, famille, petite enfance

Le quartier comme outil thérapeutique

retour au sommaire du n°79 "Le quartier comme territoire d’action sociale" Auteur(s) : Interview par Colette Leclercq de Gery PATERNOTTE, psychologue et Fabienne DEPIERREUX, assistance sociale, Club André Baillon, Liège Premières lignes : Depuis près de 40 ans, le club André Baillon, se veut (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal