Votre panier est vide

n°88

Les « incapables »... Une autonomie possible ?

retour au sommaire du n°88 "L’autonomie en tension"


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

Valérie GILLET, Avocate au barreau de Liège, administratrice de biens, « syndic » des administrateurs du barreau de Liège

Nathalie BOSMANS, Responsable service social à l’IsoSL, secteur santé mentale

Anne-Catherine GIGOT, Drectrice administrative du Club André Baillon (Service de santé mentale)

José GARCIA, Coordinateur de l’IHP LIPROLO/SIAJEF (Service de santé mentale)

Marie-Alice CONGI, Responsable de projets du CEDS de Liège

Membres du Collectif Liégeois Administration de Biens en Santé Mentale


Présentation :

La mise sous protection judiciaire concerne des personnes qui, en raison de leur état de santé, sont reconnues « incapables » de réaliser toute une série d’actes relatifs en rapport avec leurs biens et, éventuellement, leur personne. La « capacité » étant définie par la loi comme « la compétence d’exercer ses droits et devoirs soi-même et de façon autonome », une personne reconnue « incapable » voit donc, légalement, son autonomie limitée. A l’intérieur de ce cadre, étendre les marges d’autonomie de la personne demeure néanmoins possible, et dans l’esprit de la nouvelle loi sur la protection judiciaire.

Pour ce faire, administrateurs de biens et intervenants sociaux se doivent de travailler de concert. Nous avons rencontré à ce sujet des membres du Collectif Administration de Biens en Santé Mentale, né en 2013 précisément en vue de favoriser une meilleure collaboration sur le terrain entre, d’un côté, les administrateurs, de l’autre, les intervenants actifs dans le champ de la santé mentale, au bénéficie du bien-être, du projet thérapeutique et de l’autonomie des nombreux usagers qu’ils ont en commun.

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Le quartier comme outil thérapeutique

retour au sommaire du n°79 "Le quartier comme territoire d’action sociale" Auteur(s) : Interview par Colette Leclercq de Gery PATERNOTTE, psychologue et Fabienne DEPIERREUX, assistance sociale, Club André Baillon, Liège Premières lignes : Depuis près de 40 ans, le club André Baillon, se veut (...)

Moyens de paiement