Votre panier est vide

n°72

Les réseaux de services intégrés en santé mentale : notion, exemple du Québec et enjeux d’implantation

retour au n°72 "Santé mentale : les enjeux de la réforme ?"


Auteur(s) :

FLEURY Marie-Josée Ph.D., Professeure agrégée, Département de psychiatrie, Université McGill, Chercheuse, Institut universitaire de santé mentale Douglas, Directrice scientifique, Centre Dollard-Cormier-IUD


Résumé :

La prévalence et la récurrence élevées des troubles mentaux ainsi que l’importance d’accroître l’efficience des finances publiques incitent les gouvernements à réformer l’organisation des services de santé mentale. Les réseaux intégrés de services (RIS) présentent une solution efficace de refonte du système, qui incluent un ensemble de composantes clés pour l’amélioration des soins aux usagers, dont la consolidation : des soins primaires ; des services continus à biopsychosociale et dispensés dans la communauté ; du dépistage et des interventions précoces ; et des bonnes pratiques de soins. Au Québec comme en Belgique, l’intégration du dispositif de santé mentale est au coeur des réformes actuelles, visant à mieux soutenir les personnes et favoriser leur rétablissement. Le déploiement de RIS implique néanmoins des défis majeurs, dont l’introduction de changements substantiels de l’organisation et des pratiques de soins. Cet article vise à mieux comprendre la notion de réseaux inétgrés de soins, à présenter le modèle de soins intégrés au Québec et spécifiquement dans le secteur de la santé mentale, et à discuter brièvement en conclusion des enjeux d’implantation de cette structuration innivante des services.


Mots-clés :

Santé mentale, réseaux, intégration, implantation, enjeux, Québec

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Prendre soin de la terre & des humains Réflexions au départ de la naissance et de la croissance de 'Nos Oignons'

retour au sommaire du n°90 "Jardinons le social, cultivons un autre monde" Auteur(s) : Quentin MORTIER Coordinateur Pôle Etudes & Animations, SAW-B Premières lignes : Les acteurs se revendiquant de l’économie sociale ont-ils conscience de la profonde mutation de notre rapport au monde qui (...)

Moyens de paiement