Votre panier est vide

du n°98

Såf ti First ou comment résoudre l’improbable équation entre santé et toxicomanie

retour au sommaire du n°98 "Toxicomanies... et si on en parlait"


Auteur(s) :

interview par M. Frans de

Dominique DELHAUTEUR

Coordinateur général de la fondation TADAM


Premières lignes :

La première salle de consommation à moindre risque de Belgique a été inaugurée à Liège, le 5 septembre 2018. Elle est baptisée Såf ti First, du wallon liégeois "protège toi !" et de l’anglais "safety first" qui signifie "sécurité, en premier". Toute la philosophie du projet tient dans ces mots. L’utilisation du wallon pour marquer la proximité et la paternité liégeoise du projet. Tandis que la référence à l’anglais est inspirée des panneaux de sécurité utilisés dans les pays anglo-saxons. La santé et la sécurité sont les concepts transversaux du dispositif de la salle de consommation à moindre risque. Elle dispose de deux espaces intérieurs fermés (un pour l’inhalation et un pour l’injection). A l’intérieur de ces espaces, la consommation de drogues illégales est autorisée mais supervisée par une équipe paramédicale et médicale. La création de ce dispositif qui vise à la réduction des risques, répond à un besoin identifié, de longue date, par l’ensemble des pouvoirs locaux liègeois et des associations de terrain. Après des années de discussions tenaces avec les entités fédérées, le projet s’est enfin matérialisé.


Mots-clés : salle de consommation, dispositif, moindres risques, légalité, bas seuil, traitement, réseaux

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Les besoins primaires : la partie visible d'une détresse plus grande

retour au sommaire du n°84 "Besoins primaires dans un contexte d’opulence" Acheter le pdf Auteur(s) : Interview par Romain Lecomte de Christine MAHY, Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté Premières lignes : Dans notre pays, tous les jours, il y a des gens qui (...)

Moyens de paiement