Votre panier est vide

n°78

Semaine antistress - 3e édition

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le stress est l’effet négatif sur la santé mentale le plus répandu. En Belgique, trois travailleurs sur dix souffrent de stress au travail et plus d’un travailleur sur 10 s’absente (en moyenne 15 jours par an) à cause d’un stress trop élevé. C’est pourquoi, depuis trois ans, dans le cadre de la Journée mondiale pour la santé mentale fixée le 10 octobre, la Wallonie organise une Semaine antistress avec le soutien du CRéSaM, à laquelle s’associent différents partenaires et acteurs du secteur de la santé mentale.

La troisième édition s’est déroulée du 7 au 11 octobre 2013 et s’est intéressée à la question de l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle.

• Des actions de sensibilisation avec la distribution dans les différentes grandes gares de Wallonie d’une boîte à outils comprenant brochures informatives et gadgets qui invitent à repenser nos rythmes de vie ;

• Deux colloques destinés aux professionnels de la santé et de la relation d’aide : le premier, en ouverture, le lundi 7 octobre et le second, en clôture, le vendredi 11 octobre ; ce sont les interventions de ces journées qui constituent ce dossier de la revue L’Observatoire.

Concilier vie professionnelle et vie privée est en effet un exercice difficile qui méritait un temps d’arrêt pour faire l’état de la question, entendre différents spécialistes pointer ce qui peut poser problèmes dans les deux sphères séparément et dans leur articulation en particulier et, enfin, épingler quelques pistes ou solutions pour améliorer cette articulation et limiter le stress qui nuit à notre bien-être, comme à notre efficacité ;

• La remise du Prix « Entrepri’Santé » à l’entreprise Brillo d’Auvelais. Décerné dans le cadre du concours du Grand Prix Wallon de l’Entreprenariat (GPWE), ce prix récompense un projet en lien avec la santé - ici l’acquisition d’un matériel plus ergonomique et moins bruyant - et démontrant que la santé d’une entreprise passe aussi par la santé de ses travailleurs ;

• Des activités décentralisées pour tout public à travers toute la Wallonie, grâce à l’implication d’acteurs locaux, telles que :

- l’organisation des différents moments de réflexion et de débats, comme à Namur, par exemple, cette matinée initiée par le Réseau Santé Namur et l’asbl Psytoyens qui concernait l’insertion socio-professionnelle des personnes ayant un trouble de santé mentale, insertion qui n’est pas sans implication pour leur famille ; ou à La Louvière, le colloque sur l’impact du stress dans l’intervention sociale par le Psychic SSM (Service de Santé Mentale) ;

- l’animation d’ateliers autour de la gestion du stress à Liège (ISoSL (Intercommunale de Soins spécialisés de Liège), SSM d’Angleur, CITES, la clinique du stress), proposant une approche corporelle à Tubize (SSM provincial « La forge de vie »,) eutonie à Arlon (Club de jour thérapeutique), ou sophrologie à Soignies ou à Mons (FPS) ; etc.

Plus d’infos : spw.wallonie.be/antistress/ tillieux.wallonie.be www.cresam.be

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Muettes et impayables : les fratries

retour au sommaire du n°81 "Déliaison dangereuse ou de la nécessité de recréer du lien" Acheter le pdf Auteur(s) : Fabienne FAUVEAUX Directrice pédagogique Institut Notre-Dame de Lourdes asbl, Yvoir ; Présidente du CAAJ arrondissement de Dinant Philippeville Premières lignes : Les liens (...)

Moyens de paiement