Élément ajouté au panier

74 - Les 18 - 25 ans : une catégorie d’âge qui pose question - 2012

Il y a encore quelques décennies, les grands seuils de passage qui scandaient l’entrée dans la vie adulte (se former, trouver un emploi, se marier, devenir parent...) se succédaient de façon relativement rapide et linéaire. Aujourd’hui, on observe un enchevêtrement de ces seuils, un brouillage des repères et une dualisation de plus en plus marquée de la jeunesse pour accéder à une autonomie synonyme d’émancipation. L’appui de la famille, en tant que rempart matériel et affectif, tout comme le capital scolaire, jouent en effet un rôle décisif et ceux qui n’en bénéficient pas ou peu sont les premiers et les plus durablement touchés par la crise économique actuelle et le manque structurel d’emplois.

Éditorial

Qu’est-ce qu’être "jeune" ? Comment devient-on "adulte" ? La réponse à ces questions n’a jamais été aussi difficile à formuler. Alors qu’il y a encore quelques décennies, les grands seuils de passage qui scandaient l’entrée dans la vie adulte se succédaient de façon relativement rapide et linéaire (fin des études, départ de chez ses parents, accès à l’emploi, mise en couple, procréation), on observe aujourd’hui non seulement un franchissement plus tardif de ces seuils, donnant lieu à un allongement de la jeunesse, mais aussi un enchevêtrement et une réversibilité de ceux-ci : travailler tout en restant chez ses parents, accéder à un emploi puis retourner aux études, se mettre en couple puis retourner chez ses parents, suivre une formation tout en gérant seul son quotidien.

Partant de ce constat, l’un des défis à relever dans ce dossier était d’échapper à une vision trop psychologisante et culturaliste de la jeunesse, conduisant à une focalisation sur les trajectoires individuelles et les "mentalités", sans chercher à en saisir les déterminants structurels. La situation de la jeunesse actuelle résulte des mutations profondes qui travaillent notre société et, en même temps, elle reflète l’impact considérable que les politiques publiques ont sur ces déterminants. Les changements observés au niveau de l’emploi, de l’école, de la famille, expliquent dans une large mesure l’évolution de ces trajectoires. Ainsi, les jeunes sont les premiers touchés par la crise économique actuelle, leur accès à un emploi stable étant au mieux différé. Avant même la recherche d’un emploi, le temps des études s’allonge pour certains, alors que d’autres décrochent avant la fin du secondaire ou s’orientent vers des filières aux perspectives d’avenir limitées. La famille est elle aussi en mutation depuis plusieurs décennies : l’évolution des mœurs et de la conception du rôle de parent ont notamment pour effet que beaucoup de jeunes sont aujourd’hui autonomes plus tôt, parfois livrés à eux-mêmes, dans les choix qui régissent leur vie.

Ces facteurs, dressés à grands traits, génèrent une situation nouvelle où, tout en étant autonomes sur de nombreux aspects, les jeunes sont souvent contraints de demeurer dans un état de dépendance matérielle prolongée à l’égard de leur famille ou d’institutions publiques. Des jeunes dont les études montrent, contrairement à certaines idées reçues, qu’ils aspirent à l’indépendance et accordent encore une grande importance au travail, même si leurs attentes sont plus diversifiées que chez les générations précédentes.

Si ces transformations touchent la jeunesse dans son ensemble, il convient de demeurer attentif aux inégalités intragénérationnelles : l’appui de la famille, en tant que rempart matériel et affectif, tout comme le capital scolaire, jouent un rôle décisif et ceux qui n’en bénéficient pas ou peu sont les premiers et les plus durablement touchés par la crise. Ce dossier consacre ainsi une place centrale aux jeunes majeurs les bien moins armés dans cette marche vers l’autonomie, parmi lesquels ceux qui ont été pris en charge par l’Aide à la Jeunesse. Alors qu’ils sont particulièrement désavantagés, ils se voient les premiers sommés, dés leur majorité sur papier, à voler de leurs propres ailes. Pour faciliter cette transition délicate vers la vie adulte, l’un des constats unanimement partagés par les professionnels de terrain est la nécessité d’un accompagnement global du jeune, dont les problèmes sont multifactoriels, un accompagnement qui passe par une articulation plus forte entre les services qui, exclusivement ou non, lui sont adressés. Cette transversalité est précisément l’un des chevaux de bataille de cette revue.

Romain LECOMTE Assistant de publication

Sommaire

DEVENIR ADULTE AUJOURD’HUI : EVOLUTION ET COMPARAISON INTERNATIONALE

- Approche historique et sociologique de la jeunesse - Claire GAVRAY

- L’action publique en faveur des jeunes : pour des réformes structurelles - Francine LABADIE

- Une génération dans tous ses etats. Les jeunes, l’autonomie et la crise en europe - Cécile VAN DE VELDE


LES JEUNES SUR LE CHEMIN SINUEUX VERS L’AUTONOMIE : ANALYSES SOCIOLOGIQUES ET TEMOIGNAGES PROFESSIONNELS

- Aider les jeunes à voler de leurs propres ailes. L’accompagnement des jeunes de 18 à 25 ans au CPAS de Liège - Interview de Anne PIRON

- Les étudiants bénéficiaires du revenu d’intégration sociale - Nadine DIDRICHE

- Pauvre + jeune adulte + institutionnel... pas de droit à l’erreur - Marilène de MOL et Veerle STROOBANTS

- LA MADO ou comment apprendre l’autonomie - Interview de Alberto MULAS

- Le passage à la majorité des jeunes en difficulté : Plaidoyer de deux associations de l’Aide à la jeunesse 
en faveur d’une aide plus globale et continue - Interview de Fatima
 ZAITOUNI et Jacqueline MAUN (Article PDF en vente)

- L’alternance : un tremplin vers le marché de l’emploi pour les jeunes précarisés ? - Sophie GALAND et Henk TERNOTE

- Former et insérer sur le marché de l’emploi des jeunes peu qualifiés. Pratiques et constats d’un OISP liégeois - Interview de Odile DEFEYT

- L’entrée des jeunes dans la vie active – Pierre DESMAREZ, Pasquale CENICCOLA, Valter CORTESE et Matthieu VEINSTEIN

- Manque structurel d’emplois et chômage des jeunes : déterminants et effets sociologiques - Georges LIENARD

- La place du travail dans la vie des jeunes - Patricia VENDRAMIN

Comment aider les jeunes à devenir autonomes après l’institution ? Dispositifs et accompagnement par paliers

retour au sommaire du n°88 "L’autonomie en tension" Auteur(s) : Interview par Colette Leclercq de Amina BOUKAFTANE, Assistante sociale, Cité de l’Enfance (SAAE Le Mas) Marjorie Henriet, Directrice Référente Pédagogique à la Cité de l’Enfance ISPPC (Intercommunale de Santé Publique du Pays de (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal