Votre panier est vide

n°76

Des liens et des lieux : l’exemple des familles recomposées

retour au sommaire du n°76 "Quand les familles se recomposent"


Auteur(s) :

Céline CLEMENT, Socio-démographe, Maître de conférence à l’Université de Paris Ouest Nanterre, Chercheur associé à l’Ined ((UR6)


Résumé :

Jusqu’au début des années 1970, la famille présente une image extrêmement stable et durable, celle de la famille « nucléaire » décrite et analysée par T. Parsons. De cette théorie, il en a résulté l’idée d’une indissociabilité entre co-résidence et parenté pour définir la famille. Or, « l’apparition » des ménages monoparentaux et des familles recomposées a remis en question cette définition, la famille « dépassant » les murs de la maison. Quels sont alors les espaces de circulation des enfants des familles recomposées ? Comment se morcellent-ils, se fragmentent-ils ou au contraire se partagent, se reconstruisent-ils après la rupture des parents ? L’idée est de voir ici comment les lieux peuvent construire les liens et réciproquement comment les liens peuvent initier certains lieux.


Mots-clés :

Familles recomposées, espaces de vie, trajectoires

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

« Parle à mon corps ; l’inceste l’a rendu sourd » : de la nécessaire évolution d’une pratique au service des mineurs victimes d’abus sexuels au sein de leur famille

retour au sommaire du n°80 "Le corps dans l’intervention (psycho)sociale" Auteur(s) : Samira Bourhaba Directrice du service Kaleidos, Liège Premières lignes : Engagés depuis une dizaine d’années dans l’aide aux mineurs victimes d’abus sexuels intra-familiaux et/ou mineurs auteurs de conduites (...)

Moyens de paiement