Votre panier est vide

n°75

Représentations du vieillissement et de la vieillesse

retour au sommaire du n°75 "Le vieillissement actif : à quelles conditions ?"


Auteur(s) :

Jean-Claude HENRARD Professeur émérite de santé publique Laboratoire Santé, Environnement, Vieillissement, Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines


Résumé :

En Occident, le corps est le principal marqueur du vieillissement et de la vieillesse. Ses changements et ses pertes de capacités sont liés à une diminution du statut social. Les mots « vieux » ou « vieillards » sont tellement dévalués que, dans de nombreux cas, on préfère ne pas les utiliser. La représentation consensuelle n’est pas reconnue par les personnes âgées. La vieillesse étant confiée à la médecine devient un mot tabou, derrière lequel se profilent dépendance, maladie d’Alzheimer et mort. Les études anthropologiques mettent en évidence différentes expériences sociales du vieillissement et de la vieillesse.


Mots-clés :

Âgisme, jeunisme, représentation, corps, veillesse


Extrait

(...) Le processus de modernisation a miné le poids économique et social de la terre et de l’agriculture. Dès lors, la notion d’expérience s’est discréditée, le prestige et le pouvoir des personnes âgées ont beaucoup diminué. La société d’aujourd’hui n’estime pas que le savoir s’accumule avec les années mais qu’il se périme. L’âge entraîne la disqualification, les personnes âgées sont marginalisées. Ce sont les valeurs liées à la jeunesse qui sont appréciées. Nous méconnaissons ainsi la force psychologique que les personnes âgées développent pour faire face à toutes leurs pertes. Nous ne leur permettons pas d’exploiter leurs pleines potentialités.

Un moyen de réévaluer positivement le rôle des personnes âgées est de renforcer certains aspects de l’histoire et de la tradition comme source de valeur. Leur habilité économique et leur savoir ont en effet été rendus obsolètes par les changements techniques et/ou organisationnels. La remise en cause aujourd’hui de la production de masse du fait des limites de l’environnement, redonne vie aux savoirs et savoir-faire anciens. La mondialisation peut entraîner de façon positive une extension du rôle traditionnel dévolu aux anciens. A l’inverse, la nouvelle économie et l’engouement pour la jeunesse peuvent faire des vieux les principales victimes de l’âgisme. (...)

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

A la prison de Saint-Hubert. Le jardinage et la ferme comme outils de réinsertion

retour au sommaire du n°90 "Jardinons le social, cultivons un autre monde" Acheter le pdf Auteur(s) : Interview par Romain Lecomte de Véronique VAN DER AVOORT, Conseiller-Directeur, Chef d’établissement FF Brigitte LOOP, Attachée-Directrice FF Cécile DETHIER, Coordinatrice du SAD de (...)

Moyens de paiement