Élément ajouté au panier

71 - Institution, alternatives : faut-il choisir ? - 2011

De plus en plus de secteurs de l’action sociale (santé mentale, handicap,...) sont directement concernés par des politiques visant à désinstitutionnaliser les personnes vulnérables au profit de l’autonomie et de l’inclusion sociale. Quels sont les enjeux de la désinstitutionnalisation ? Qu’en pensent les experts, les travailleurs, les personnes concernés ? Tous les secteurs du social sont-ils impliqués ? ...

Éditorial

Dans différents secteurs, on constate l’émergence d’initiatives qui tentent d’éviter ou de retarder l’entrée ou le retour en institution ou qui veulent en favoriser la sortie. C’était la première idée de ce dossier, nous voulions mettre en évidence une série d’expériences nouvelles et moins nouvelles, tels les habitats solidaires, qui proposent une autre manière de vivre ensemble, ou les suivis à domicile, à visée thérapeutique, psychoéducative, qui veillent à autonomiser les personnes.

Au final, cette visite guidée de ce qui se crée et s’invente sur le terrain constitue la seconde partie du dossier. Pour la première, il nous a paru primordial de proposer une série de regards sur ce qui se joue au travers de ces projets alternatifs, à savoir une mise en question de l’institution, hôpital, maison de repos, maison d’accueil, service résidentiel, centre d’hébergement... autant d’espaces où l’organisation collective peut être perçue comme un frein à l’individuel et à la réalisation de soi.

A l’heure où l’autonomie semble être le fil conducteur des politiques sociales, l’institution, qui a pour mission de prendre en charge, peut en effet apparaître comme contre- indiquée, contre-productive, peu à même de pousser les individus à se prendre en main. A l’extrême, la dépendance devient quasi suspecte, voire indigne dans une société qui confond autonomie et individualisme, sur fond de crise économique et de réduction des interventions publiques pour pallier les inégalités sociales.

Cette mise en question de l’institution a donc à voir avec les politiques d’autonomisation et de responsabilisation des personnes vulnérables et le risque d’abandon sous-jacent qu’elles contiennent. Mais elle ouvre aussi sur l’opportunité de reconstruire les relations aidants/aidés, individuel/collectif, personne/société, ... par la prise de parole et la participation de chacun, l’instauration de réseaux, la mise en commun d’idées, de moyens, la création d’espaces innovants...

Ainsi, l’émergence des projets alternatifs ne signifie pas la fin des institutions, dont l’existence, l’utilité circonstanciée ne peut être niée, mais la nécessité de désinstitutionnaliser les systèmes d’aide, de soutien, de prise en charge, y compris ambulatoire et d’y induire une dynamique davantage participante.

En cela, ils participent à un changement qui est comme une lame de fond. A l’oeuvre depuis le mouvement d’antipsychiatrie des années 60-70, réactualisé dans les secteurs de la santé mentale, avec la réforme de 2002 et la mise en place de projets “107”, et dans celui du handicap, avec l’adoption d’une série de recommandations européennes, il concerne, nous semble-t-il, l’ensemble des secteurs, voire le fonctionnement de toute notre société.

Colette Leclercq

Sommaire

REGARDS CROISES

- Quelle « désinstitutionnalisation » ? Pour une approche politique des institutions - Edouard DELRUELLE

- Glissements anthropologiques et déplacements institutionnels : les nouvelles coordonnées des politiques sociales - Jean-Louis GENARD

- De l’invisibilité à la participation, la désinstitutionnalisation pose la question de la place des personnes vulnérables - Interview de Jean-Philippe COBBAUT

- Etre citoyen... un parcours de vie sans domicile fixe ? - Jean-Pierre YERNAUX

- Aspects juridiques de la vie en institution ou ... en autonomie - Baudouin POURTOIS et François-Joseph WARLET


DE NOUVELLES PISTES DANS ET EN-DEHORS DE L’INSTITUTION

- L’hébergement en maison d’accueil et le suivi à domicile, complémentaires pour sortir de la rue - Interview d’Hélène MONTLUC

- L’habitat solidaire comme point de départ d’une réinsertion sociale : Fami-Home

- Habiter autrement : promouvoir l’habitat solidaire - Daniel MIGNOLET

- Santé mentale : L’habitation protégée : à mi-chemin entre l’institution et le « chez soi » - Jean-Luc COTTIN

- Handicap, de l’institution à l’autonomie - Interview-témoignage de Georges VINCENT, Géraldine PAWLAK, Aymeline LETE

- Le service résidentiel pour personnes handicapées, « institution » de projets - Eric LENZ

- Le Placement Hors les Murs : une nouvelle façon de concevoir la protection d’un enfant - Claire GENNERET

- Prise en charge institutionnelle ou ambulatoire pour des adolescents auteurs d’infractions à caractère sexuel ? - Christelle SENTERRE, Véronique SION

- Personnes âgées : un éventail de lieux de vies en lien avec les autres générations - Anne JAUMOTTE

- Santé : infirmier de soutien, un projet innovant à domicile - Louis-Marie PIRET


Bibliographie

Bonus

La question de la désinstitutionnalisation dans le secteur du handicap a été également explorée par Olivier Philippart de Foy, dans son article “Des missions institutionnelles ou démissions institutionnelles ?” paru dans le n° 67/2010-2011 de l’Observatoire

Les politiques à l’égard des migrants âgés : la construction d’un nouveau risque social ?

retour au n°61 de la revue l’Observatoire : "Vieillesse & Migrations " Auteur(s) CARBONNELLE Sylvie Socio-anthropologue, chargée de recherche - Université Libre de Bruxelles (Gravités) et CDCS asbl Mots-clés Migrants âgés - vieillesse - solidarités familiales - solidarités (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal